Revue de l'anime "Tokyo Ghoul" ou "1000-7 =?"

Ah, quel « rendez-vous » cela pourrait être…

Les salutations. Je fais cette critique non pas parce qu’on m’a « demandé » mais parce que j’aime aussi cet anime. Dites-moi comment vous aimez « pour cent », « grand-père à l’extérieur jeune » ou simplement « goule ». Je m’en fous, je vais juste exprimer mon opinion sur le titre lui-même, et non sur l’impact qu’il a sur le monde.

Avant de commencer, je respecterai l’opinion de tout commentateur, même s’ils disent « c’est de la merde d’anime ». Mon travail consiste juste à décrire ses composants, à noter les avantages ou les inconvénients, et à vous d’être d’accord avec moi ou non.

Eh bien, ne faisons pas de longues présentations et passons directement à la critique elle-même.

*Ken Kaneki, tu peux toujours aller en cours et être un hikkimori, mais tu n’as pas de chance*

L’intrigue de cet anime peut être décrite en une phrase : vous devez être capable de dire NON !

Le fait est que le personnage principal est un étudiant nommé Ken Kaneki. C’est essentiellement un hikkimori qui a quelques amis, mais aime surtout lire et rester modestement dans son appartement. Un jour, il rencontre par hasard un jeune Rize

Elle aime lire, douce fille, timide et… très très très dangereuse. Ken n’a pas compris cela et a donc accepté de passer, dirons-nous, un « rendez-vous » avec elle. Et donc cette rencontre se termine par le fait que la nuit Ken et Rize se retrouvent sur un chantier de construction, où la fille montre sa vraie nature de goule et s’apprête à tuer un étudiant. Cependant, à ce moment précis, des poutres tombent du toit d’un bâtiment inachevé, écrasant notre Mangemort et Kaneki lui-même.

Le gars arrive à l’hôpital, où, pour le sauver, il a été décidé de lui greffer des organes de goule.

Je ne sais pas comment décrire les intrigues et beaucoup de gens ont déjà vu cela. Cependant, j’ajouterai : le personnage principal vit dans une ville japonaise où le gouvernement connaît l’existence de goules qui attaquent les gens. Pour ce faire, ils ont créé toute une unité qui chasse ces créatures maléfiques dans tout le pays.

Et Kaneki lui-même ? Comment ça a changé. Gai, doux et gai, après une greffe d’organe, il devient sombre, terne et presque paranoïaque. Vous pouvez le comprendre : avant de devenir une goule, il ne voulait pas de chair humaine, n’avait pas de vomissements en mangeant de la nourriture normale, et plus encore. Cependant, le gars a non seulement fait face à cela, mais est également devenu le plus fort des goules, grâce, bien sûr, à l’apparition dans la tête du « conseil » de Rize Kamishiro.

De plus, l’intrigue est claire : les goules sont des gens, laissez-les être agressifs, laissez-les tuer, mais beaucoup ne le font pas pour le plaisir. Pour beaucoup, c’est une opportunité de survivre, et beaucoup, comme le même Touka Kirishima, veulent avoir des amis et vivre dans un monde libre.

De plus, certaines goules, comme l’Anteika Cafe, n’enfreignent pas les règles et ne méritent donc pas d’être détruites. Mais qu’est-ce que les gens ? Et je vois les goules comme une menace et je crois que demain, elles pourront attaquer des civils de manière incontrôlable. Par conséquent, ils leur font une guerre féroce, créant ainsi des goules pacifiques pour l’inimitié. Rien qui rappelle les réalités modernes ?

Bon, revenons à l’intrigue. La saison 1 est géniale, et 2, 3 je ne dirai rien, et 4, eh bien, c’est une blague, comme moi. L’intrigue se développe de manière assez intéressante et il n’y a rien: sur les seins, sur et voici les timbres japonais. Dévorant les gens dans la pièce 24h/24 et 7j/7, le personnage principal a des problèmes, allant de « Je dois cacher l’essence de la goule au reste » et se terminant par « Je dois découvrir de quoi mon pouvoir est capable ».

Eh bien, parlons maintenant du divertissement.

*Beaucoup de sang, beaucoup de dialogue, beaucoup de désespoir*

Trois avantages à souligner dans cet anime. Tout d’abord, ce sont des batailles assez colorées entre goules ou chasseurs contre goules. Pour un vskidka et pour voir le dessin, je vais montrer quelques

La seconde est qu’en plus des batailles sanglantes et de diverses choses, on nous montre la vie quotidienne du protagoniste. Plus précisément, celui où il commence à travailler au café Anteika, passe beaucoup de temps avec Touka et essaie simplement de ressembler à une personne simple.

Et troisièmement, ce sont de très belles vues sur la ville et ses environs, des personnages intéressants avec leur propre passé et motivation, et parfois un véritable amour (et non inventé comme dans de nombreux anime). Oui, il y a beaucoup d’autres composants : des dialogues sympas, du pathos et des citations

Les livres sont merveilleux, n’est-ce pas ? Après avoir lu une seule phrase, vous pouvez immédiatement marcher dans les rêves. Je pense que le lecteur voit et ressent beaucoup plus que ce que l’auteur met dans son travail.

Peu importe si vous êtes un sang-mêlé ou non. Ni un homme ni une goule… Vous êtes vous. Sois fier de qui tu es.

Ce monde a tort

Il est maintenant temps de faire connaissance avec les personnages.

*Je déteste et j’aime Rize Kamishiro*

« Dites à l’auteur, pourquoi avez-vous une femme waifu dans chaque anime? » Eh bien, dites merci que le genre soit féminin, pas masculin.

Oui, dès le premier visionnage et jusqu’au moment du chantier, Rize m’a semblé une fille idéale : elle lit des livres, elle est douce, svelte, et tellement… mystérieuse. Puis je l’ai détestée, puis je me suis réconciliée, et puis j’ai réalisé qu’elle n’était pas responsable de son comportement.

Bon, parlons des personnages.

Ken Kaneki

Le personnage principal de l’anime. Avant de devenir une goule, c’est un étudiant ordinaire qui passe beaucoup de temps avec son meilleur ami et joue à des jeux. Après être devenu une goule – un jeune homme sombre essayant de se comprendre, cherchant un sens à la vie, etc. Vous pouvez vraiment vous sentir désolé pour lui : qui aurait cru qu’un rendez-vous allait bouleverser sa vie comme ça ? Rien à ajouter, il restera une légende même après de nombreuses années

Kamishiro rit

Il serait mieux mort… Oh, c’est un spoiler. Ahem, une femme indépendante et forte qui a tué beaucoup d’hommes parce qu’elle le pouvait. De plus, elle est intelligente, prudente et planifie toujours ses « rendez-vous » dans les moindres détails. Sinon, elle aime manipuler les gens, est cruelle et a voulu cracher sur « votre idylle ». Vous pouvez la détester ou aimer ses oreilles, mais une chose reste vraie : c’est un personnage cool.

Touka Kirishima

Tout le contraire de Reese. Cependant, elle est présentée comme un intimidateur qui peut remplir le visage de n’importe quel homme ainsi que Kaneki. Cependant, derrière cela se cache une nature romantique, ainsi qu’un désir d’être comme une étudiante ordinaire : parler avec son amie, manger de la nourriture ordinaire à la cafétéria (et ne pas faire semblant), et bien plus encore. De plus, elle fait partie de ces goules qui ne sont pas sans ambiguïté considérées comme mauvaises et agressives. Aussi un grand personnage à mon avis.

Kisho Arima

Pendant que nous parlons de goules, il convient de souligner le chasseur de goules. Kisho Arima est un enquêteur goule invincible et espiègle qui se donne toujours à 100%. Il déteste ces morts-vivants, eh bien, je veux dire les goules. D’autres enquêteurs du commissariat l’admirent, car il est pratiquement un « dieu ».

Eh bien, il y a d’autres personnages, mais ils demanderont trop de temps et d’efforts. Regardez l’anime et vous pourrez rencontrer le reste vous-même.

*Ouverture*

Voici une ouverture chic qui est dans mon rouleau depuis quelques mois. Eh bien, réécoutons-le.

*Somme finale*

Peu importe ce que vous pensez de « Tokyo Ghoul » ou « Grandfather Inside », je pense que c’est un anime légendaire qui vaut la peine d’être regardé au moins une fois dans votre vie. Ou lire des mangas.

Merci d’avoir lu la critique jusqu’au bout

Je vous souhaite à tous de la bonne humeur et le même anime

Retour en haut
Retour haut de page